Cooperativa Cisternino (Paris) – de la vraie mozzarella comme en Italie à Paris

Où trouver à Paris de l’authentique mozzarella, crémeuse, fraîche, divine et addictive, histoire d’oublier les pâles et fades imitations que l’on trouve en supermarché?

Dans l’une des quatre succursales parisiennes de la Cooperativa Cisternino, bien connue des expatriés et des amateurs de spécialités transalpines.

Les produits (jambon toscan, huile d’olive parfumée, parmesan goûtu, brioches etc.) proviennent tous directement d’Italie et en particulier de petits producteurs privilégiant un savoir-faire artisanal. La mozzarella se décline en plusieurs sortes (de bufflonne, tresse, fior di latte, burrata etc.), et est garantie aussi authentique, généreuse et savoureuse que celle dénichée là-bas.

Un rayon de soleil printanier, du pain grillé, un filet d’huile d’olive, des tomates qui commencent à prendre des couleurs, de la fleur de sel, et vous êtes transportés quelque part près de San Spirito à Florence, sur une petite place de Trastevere au coeur de Rome ou devant le Vésuve sur la Mergellina à Naples… Assez imparable.

  • Adresses:
  • Cooperativa Cisternino
  • 108, rue Saint Maur – 75011 Paris, Tel. 01 43 38 54 54
  • 17 rue Geoffroy Saint Hilaire – 75005 Paris
  • 37 rue Godot de Mauroy – 75009 Paris
  • 46, rue du Faubourg Poissonnère – 75010 Paris
  • Attention, la coopérative n’est pas un traiteur et ainsi ne propose pas de plats cuisinés, à vous de mettre la main à la pâte avec tous ces fabuleux produits.

Publicités

Roscioli à Rome : un bar à vins exquis et la meilleure boulangerie de la ville

Roscioli est une pépite près du Campo dei Fiori, une adresse qui fait saliver et qui redonne le sourire rien qu’en y pensant.

En réalité, le plaisir est doublé. Cela commence de l’autre côté de la rue avec la boulangerie de la même maison, l’une des meilleures de Rome. On espère y passer très tôt le matin pour humer la délicieuse odeur de pain cuisant dans le four à l’ancienne alors que la ville est encore assoupie, on y va à la volée le midi pour une pizza blanche, une focaccia ferme et croustillante, des pains  aux olives, aux aubergines, à la tomate, au jambon et noisettes fraîches à en perdre la tête.

En face, le restaurant. De la lumière, un comptoir, des petites tables, des bouteilles et des produits frais en abondance dans tous les recoins, une réservation obligatoire tant l’endroit est couru.

Lors de la dernière visite, tel un inventaire à la Prévert, on nous servit (dans le désordre) un veau grillé du Piémont, un soufflé au parmesan trois ans d’âge accompagné de gelée de Moscato, des charcuteries fondantes d’Emilie-Romagne légèrement fumées, de la burrata délicate au poivre de Malaisie, de la caponata d’aubergine aux fruits confits. Et pour clore ces irrésistibles subsistances, un plateau de fromage à tomber de la table. La sélection de vins en provenance de toutes les régions d’Italie de l’Alto Adige à la Sicile est excellente.

Roscioli c’est la richesse dans la simplicité, la fraîcheur et la justesse des matières premières (toujours maintenues) comme une évidence l’air de rien. Lorsque l’on mentionne à un Romain que l’on aime y manger, s’ensuit une lueur pétillante et complice dans son regard. On commence à prendre vos goûts au sérieux, c’est dire.

  • Adresse:
  • Antico Forno Roscioli (Boulangerie) & Restaurant Roscioli
  • Via dei Giubbonari, 21 – 00186 Rome,  Tel restaurant: 0039 (0)6 6875287, Tel boulangerie: 0039 (0)6 6864045
  • www.anticofornoroscioli.com