On a testé la boulangerie Thierry Marx à Paris

IMG_1727.JPG

Après notre dernier post gluten-free, celui-ci sera gluten-full. Et pour célébrer cette molécule mise au pilori depuis de nombreuses années, nous sommes allés  goûter les pains de la boulangerie du chef Thierry Marx, associé au boulanger Joël Defives (meilleur ouvrier de France).

La boutique est bien plus qu’une simple boulangerie, car elle propose également des pâtisseries, et des mets à manger sur le pouce, dont le breadmaki  ( une tranche de pain de mie garnie grillée sous vos yeux  sur un teppanyaki –une plaque de cuisson japonaise-).

C’est comment ?

C’est vraiment bon. Même très très bon. Nous y allons régulièrement acheter leurs pains (à base de farine bios), qui sont savoureux, et qui restent frais même après quelques jours (l’intégral est divin, la couronne tigre aussi). Les pâtisseries, qui ne sont pas nécessairement sous les feux de la rampe, sont à tomber (notamment la tarte maître, recette du chef à base de compte de pomme recouverte d’un appareil macaron). La petite restauration rapide est aussi de qualité grâce à un bel équilibre des saveurs et des belles matières premières raisonnées et sourcées à moins de 200km  (jambon de chez Vérot, pastrami de chez Panzer etc.).

Verdict : Le résultat est réussi. Même très réussi. Amoureux du pain et curieux de l’assiette, cette adresse est pour vous.

La boulangerie Thierry Marx 51 rue de Laborde Paris 8eme http://www.thierrymarxlaboulangerie.com/

IMG_1732

Publicités

12 Idées de beaux cadeaux éthiques

Noël approche et la course aux cadeaux est largement commencée. Cette année, pourquoi ne pas offrir des cadeaux non seulement beaux, mais également respectueux de l’environnement et socialement engagés ? Voici une petite sélection de présents désirables, qui font sens tant à offrir (ou à s’offrir) qu’à recevoir !

fw16-dwell-blinkin-black-1.jpg

1. Un chic sac végan en plastique recyclé

Noir, aux lignes pures, ce sac va avec tout, et résiste à tout (les tendances, le mauvais temps, les petites mains de bébé etc.). Les sacs de la marque canadienne Matt and Nat sont fabriqués dans des usines intégrées sans aucun produit animal, et le tissus de leurs doublures est fabriqué avec des bouteilles en plastique recyclées. Modèle Blinkin noir 135 Euros. http://mattandnat.com/shop/collections/dwell/blinkin-black

sans-titre.png

2.Des bagues graphiques en argent recyclé

Nous sommes en émoi devant tous les bijoux de la créatrice Minicyn. Subtils, délicats et graphiques, ils font mouche et rehaussent n’importe quelle tenue. Fabriqués à Paris à la main par la créatrice, ils sont en argent recyclés. Bagues en argent Adam et Eve (qui se portent également en pendentif sur une chaîne) 100 Euros. http://minicyn.bigcartel.com/

chemise_ulysse_bleu_a_pois_1.jpg

3. Une belle chemise de chez Balzac

Balzac est une jeune marque française qui lance en ligne chaque saison plusieurs collections éphémères de vêtements bien pensés, au style très parisien et dans l’air du temps. Les pièces sont fabriquées au Portugal et en Espagne. Chemise Ulysse bleue à pois 85 Euros. https://www.balzac-paris.fr/eshop.html

 

DSC_0753.jpg

4. Une jupe 100% parisienne 

Toutes les jupes des Petites jupes de Prune sont fabriquées au cœur Paris dans l’atelier de la marque. Elles n’accrochent pas aux collants grâce à un ingénieux système de doublure et ont des poches. Simples, accessibles et belles, elles traversent haut la main les saisons et les tendances. Modèle Wilson 49 Euros. http://www.lespetitesjupesdeprune.com/les-petites-poches/Wilson

 

echarpe-billie-jean-bleu_8273-150x150.jpg

5. Une écharpe végane en lin 100% écologique

Douce, durable, végane, en lin tracé 100% écologique, produite localement, cette écharpe est éthiquement parfaite (tout comme les autres pièces de cette admirable marque). Echarpe Billie Jean de la Révolution Textile 70 Euros.  https://www.larevolutiontextile.com/boutique/billie-jean-echarpe-mixte-100-lin/

 

hgfh.png

6. Des boots en cuir végétarien

Fabriqués au Portugal en cuir « végétarien » provenant d’Europe, ces belles low-boots de la marque Good Guys, sont certifiées Oeko Tex et se lavent même à la machine à laver. Elles allient le style, l’éthique et le pratique ! http://goodguys.bigcartel.com/product/nina-black-veg-leather-veg-suede

product_5178930b.jpg

7. Un thé bien sous tout rapport

L’Autre Thé (Maison Dhénin) propose des thés  de qualité glanés aux quatre coins du monde  garantis sans chimie et  aromatisés avec des arômes naturels. Pour Noël, on peut composer soi-même des coffrets d’assortiments de thé, dont l’emballage et les étiquettes sont  made in France. http://www.lautrethe.com/

 

 

Simone-Lemon1-copie-1-300x300.jpg

8.Un cadeau green et dématérialisé

YesweGreen propose d’offrir à ses proches des « pass green experiences », leur permettant de participer à des ateliers  green  et utiles tels que des cours de cuisine zéro waste, de customisation de vêtements, de création de lampe design et upcyclée, de fabrication de mozzarella locale etc.  https://www.yeswegreen.org/

carnets bis.jpg

9.Des carnets graphiques recyclés

Fabriqué par Papier Tigre, concepteur d’objets papiers ultra-graphiques, ces beaux carnets sont prêts à recueillir vos notes et dessins. Fabrication française sur du papier 100% recyclé certifié Ange Bleu et FSC. Proposé sur le site de la boutique du WWF, en l’offrant vous faite également une belle action. Format A5, 69 pages (32 blanches et 64 lignées) 13.90 euros le carnet http://boutique.wwf.fr/12-papeterie?p=4

lapin-des-neiges-couche.jpg

10.Un lapin des neiges

Ce petit lapin n’est pas que adorable, il est également certifié Öko-Tex Standard 100, et ne contient pas de produits toxiques pour l’humain et son environnement. Idéal pour les tout-petits. Il est enfin fabriqué dans une usine où des audits sociaux et environnementaux sont réalisés chaque année. Proposé sur le site de la boutique du WWF, en l’offrant vous faite également une belle action. Peluche lapin des neiges de 30 cm. 28.90 euros.  Lavables à l’eau savonneuse. http://boutique.wwf.fr/peluches-jeux/631-lapin-des-neiges-couche.html

 

avm_01.jpg

11.Un savon bio ultra-doux et végan

Les savons biologiques de la Savonnerie du Nouveau Monde sont délicatement parfumés, lavent la peau avec tant de douceur qu’ils font une peau de bébé. Notre préféré est l’Avocamande qui parvient à dégommer certains eczémas.   Fabriqués en Haute Normandie à froid, ils sont certifiés par l’association Peta et par Nature et Progrès .https://www.slowcosmetique.com/boutique-la-savonnerie-du-nouveau-monde/

protection-des-grands-singes.jpg

  1. Un don pour protéger la biodiversité

Offrir un don. Le plus beau des cadeaux. Tout simplement. https://boutique.wwf.fr/19-protegeons-notre-biodiversite

Vanille Noire : un étonnant glacier à Marseille

Vanille Noire

Pastis, amande-amaretto, café infusé du Brésil, menthe feuille, gingembre-cardamome, chocolat-piment, cassis écrasé, compotée de mirabelles, mais aussi vanille noire. Voici quelques exemples de parfums que vous trouverez chez le glacier artisanal Vanille Noire, près du Vieux-Port à Marseille.

Des parfums selon les ingrédients du jour, des belles matières premières, tout est fait dans un labo in situ le soir pour le lendemain , sans colorant ni chimie, avec un tour de main qui garantit le ravissement, la surprise et qui peut provoquer une dépendance.

La star de ces lieux ? la vanille noire, au goût légèrement iodé et brut, parfumée à l’encre de seiche. Surprenant, clivant, ce parfum séduit ou dérange.

Notre préférence va pour les sorbets dont le gout des fruits est puissant, brut, sucré comme il faut, et dont la texture est si fondante que l’on en oublie immédiatement la chaleur estivale harassante (essayez un peu pour voir le cassis aux grains légèrement écrasés, si frais qu’ils viennent fondre tout droit contre votre palais…).

Notre seul regret ? Ne pas vivre à Marseille pour y retourner à notre guise.

Vanille Noire 13 Rue Caisserie, 13002 Marseille, Tel 07 77 33 68 19

http://www.vanillenoire.com/#_=_

Un rouge, un vrai! Wild child et Crimson and Clover d’ILIA Beauty

image
Peut être avez-vous déjà remarqué qu’il est peu aisé de trouver un rouge à lèvres rouge franc dans les rayons dédiés aux cosmétiques naturels.

La faute à la technique, puisqu’il est délicat d’obtenir cette teinte sans ajout de composants chimiques. Il a fallu donc investiguer longuement pour découvrir deux rouges à la formulation 85% naturelle et bio, ce qui est déjà une belle prouesse: les si bien dénommés « wild child » (plutôt orangé) et « crimson and clover » (plutôt bleuté) d’ILIA Beauty. Deux teintes écarlates incandescentes et lumineuses.

Agréable à appliquer (grâce au jojoba hydratant), après toute une après-midi test, leur texture très pigmentée assurait encore une bonne tenue en fin de journée. Ces deux rouges sont si intenses, qu’ils sont parfaits pour le soir ou pour certains jours où l’on rêve de carmin. Si vous passez à Paris, ces merveilles se trouvent exclusivement chez Colette. Elles se commandent également en ligne chez Ecocentric ici (pour le Crimson ans clover) et la (pour le Wild Child) (28 euros).

Adresses:
Colette 213 rue Saint Honoré 75001 Paris www.colette.fr
ILIA Beauty http://iliabeauty.com Et Ecocentric http://www.ecocentric.fr

La liste gourmande des fêtes: cinq produits coup de cœur (Paris)

Cinq produits coup de cœur à offrir ou à s’offrir pendant la trêve des confiseurs!

 1.Du Jus de Yuzu de chez Workshop Issé

Le yuzu est un agrume parfumé japonais, parfait pour accompagner les poissons et les volailles. Il s’accommode également merveilleusement de sucré.

Workshop Issé (épicerie fine japonaise), propose un jus de yuzu provenant d’une plantation japonaise biologique. Conditionné dans une bouteille graphique, ce jus de yuzu est tant un enchantement qu’un pur snobisme.

Workshop Isse 11 rue Saint-Augustin, 75002 Paris – Tél. : 01 42 96 26 74

 2.Une Praluline de chez Pralus

gourmandise24[1]

Ceux qui ont des attaches en région Rhône-Alpes comprendront. La Praluline est une brioche aux amandes et aux pralines au beurre frais très sucrée, compacte, régressive à souhait. Un moment pur sucre qui frise la perfection lorsqu’elle est dégustée avec un thé.

Celle de chez Pralus (maître chocolatier originaire de Roanne) est inégalable, et notamment pour sa pâte savoureuse et addictive.

Pralus a ouvert deux boutiques à Paris, et il n’est donc plus nécessaire de traverser la France pour se régaler. S’y trouve également une imparable sélection de chocolats (notamment les tablettes de chocolat noir à offrir ou à s’offrir).

Chocolats Pralus 35 rue Rambuteau 75004 Paris- Tél.: 01 57 40 84 55 et  44 rue Cler 75007 Paris Tél.:01 45 56 13 75 http://www.chocolats-pralus.com/fr

3. Du curry Masala de chez Olivier Roellinger

melange-indien_1295609233[1]

Le chef étoilé a ouvert il y a presque deux ans son antre à épices glanées aux quatre coins du monde. Son curry Masala, puissant et fin, relève n’importe quel plat quelconque et se décline à l’infini dans la cuisine.

Épices Roellinger 51 bis, rue Sainte-Anne 75002 Paris – Tél. : 01 42 6046 88 www.epices-roellinger.com

 

4.Un single malt Miyagikyo 12 ans d’âge du groupe Nikka

m634_4[1]

Le week end dernier, j’ai eu la chance de déguster un whisky 12 ans d’âge Miyagikyo produit par le groupe Japonais Nikka dans la distillerie Miyagikyou située à Sendai, près de la si triste ville de Fukushima.

Aussi texturé et complexe qu’un parfum de maître, cet élixir s’ouvre sur des notes florales et raffinées piquées de pointes de café. Il se développe sur d’opulentes et moelleuses épices, pourtant très peu imposantes. Doux, arrondi par un chêne omniprésent et bienveillant, ce whisky est juste un pur moment de bonheur, telle une vague chaleureuse qui vous traverse et vous rend si heureux.

http://www.whisky.fr/miyagikyo-12-ans.html

http://www.nikka.com/eng/products/whisky_brandy/nikkamaltwhisky/miyagikyo/

et dans certains cavistes Lovin’ adresses ici: http://www.lovin-caviste.fr/contact-2/

5. Une guimauve de chez Pain de Sucre

Pink_Marshmallows[1]

Avant, il fallait aller chez Meert à Lille pour combler toute envie de guimauve fraîche. Depuis peu, la tendance s’en est emparée et on la trouve un peu partout.

J’aime celle de Pain de Sucre car aérienne, fraîche, douce sous le palais. Si vite avalée et si délicatement parfumée de piment d’espelette, de safran, de poivre du Sichuan cacaoté… Un cube par ci, par là, mais systématique dès que je passe devant cette pâtisserie du Marais où les guimauves se pavanent dans des grands bocaux transparents, stratégiquement mis en évidence dans la vitrine.

Pâtisserie Pain de Sucre 14 rue Rambuteau 75003 Paris – Tel. 01 45 74 68 92 http://www.patisseriepaindesucre.com/

 

Londres Ouest: un week-end so bucolique en suivant Agatha A. Nitecka

Talentueuse photographe (http://www.agathaa.com/index.htm), rédactrice mode du magazine Oh Comely (http://www.ohcomely.co.uk/) et londonienne de coeur, Agatha connaît mieux que personne les parcs, les jardins et les allées vertes de l’ouest de Londres qu’elle parcourt quasi-quotidiennement avec son fidèle chien Horace, un élégant whippet.

Nous l’avons suivie le temps d’un week-end bucolique et récréatif pour qu’elle nous fasse partager ses adresses et spots londoniens préférés.

Bien souvent le week-end, Agatha commence sa journée au Builder’s Arms par un vrai English breakfast composé de bacon, saucisse, baked beans, purée et légumes servi samedi et dimanche entre 11h et 12h. Le petit déjeuner s’accompagne de ses journaux favoris et surtout des suppléments week-end qu’elle lit à table, comme un peu près tout le monde autour d’elle. Si les beans et les saucisses vous rebutent, elle recommande l’Ottoemezzo, un café-restaurant italien qui sert des ristretti et cafés toniques comme là-bas.

Lorsqu’elle invite des amis à Londres, elle les emmène découvrir le parc de Richmond, le plus grand de la ville à quelques stations de métro du centre. Dépaysement total garanti: promenade romantique le long de la rivière, champs et clairières, nature à l’anglaise verdoyante, vaches, chevaux, cerfs et biches en liberté. Pour un déjeuner dominical idéal, elle apprécie l’idyllique Petersham Nurseries Café, dans le même parc, qui est un lieu pluridisciplinaire (restaurant, salon de thé, jardinerie, magasin d’articles de maison). On y déguste des tourtes, tartes salées, salades alléchantes et délicieux gâteaux dans un décor plus « English country » que nature. Si vous y croisez les derniers acteurs britanniques qui montent, ne vous étonnez pas, ils s’y retrouvent.

Petersham Nurseries Café

Pour offrir un cadeau ou se faire plaisir, elle va au Dover Street Market (le laboratoire de créateurs conçu par Rei Kawabuko et hijacké sur plusieurs niveaux par Comme des Garçons), chez Liberty (grand magasin tant raffiné que pointu proposant notamment de belles pièces en tissus liberty), chez Paul Smith sur Floral Street (outre les collections régulières, une sélection de petits cadeaux insolites et plein d’humour y est proposée à cette adresse), chez Yastik par Rifat Osbek (magnifiques imprimés ottomans déclinés en coussins) ou chez Neal’s Yard Remedy (produits de beauté follement british aux compositions naturelles et senteurs authentiques).

Yastik par Rifat Osbek
Le sac mythique de chez Liberty

Pour un thé et une douceur, elle va chez Sketch (salon de thé au cadre grandiose et hallucinant -idéal pour en mettre plein la vue lorsqu’elle a de la visite-),chez the Nordic Bakery (où on ne trouve que du scandinave dont du pain noir et de fondants buns à la cannelle), ou alors chez Fernandez and Wells Café (petit café immaculé dédié à la slow food où l’on craque pour de succulents gâteaux faits maison et du très bon thé).

Fernandez and Wells Café

Le soir lorsqu’il fait beau, elle rejoint ses amis dans l’un des grands parcs de l’ouest de la ville, à Holland Park, Kensington Gardens, Green Park ou Hyde Park pour un pique-nique ou un barbecue impromptu. Au préalable, elle fait un détour par Ottolenghi, un traiteur ultra réputé, pour aller chercher du « take-away » de premier choix aux saveurs exotiques subtilement associées (salades, tapas, plats et desserts changeant tous les jours).

Si la pluie ou l’humeur le décide, elle va chez Fernandez and Wells Food and Wine Bar, un charmant bar à tapas servant des crus espagnols et du jamon, à moins qu’elle préfère se délasser auprès d’une pinte de Guinness et pourquoi pas d’un sunday roast (porc et yorkshire pudding) dans l’un de ses pubs préférés: le joyeux Hillgate (très bons burgers), le Scarsdale Tavern ou le Windsor Castle.

Il se peut que la soirée se termine par un concert de l’un de ses talentueux amis musiciens (Laura Marling, Johnny Flynn, Roo Panes, Mumford and sons…), ou par une ultime promenade nocturne dans les paisibles rues de Kensington.

  • Carnet d’adresses:
    Builder’s Arms 1 Kensington Court Place, Londres W8 5BJ, Tel 207795 4811 M° High Street Kensington
    Hillgate 24 Hillgate Street, Londres, W8 7SR M° Notting Hill Gate
    Ottoemezzo 2-4 Thackeray Street, Londres W8 5ET, Tel 20 7937 2200 M° High Street Kensington
    Parc de Richmond M° Richmond
    Petersham Nurseries Café off Petersham Road Richmond Surrey TW10 7AG,  Tel 20 8940 5230 http://petershamnurseries.com/pour y accéder en voiture ou transports en commun: http://www.petershamnurseries.com/newsandevents_view.asp?nNews_ID={985F5871-55C5-42AD-A4C8-7C4CA51FFE10}
    Dover Street Market 17-18 Dover Street Londres W1S 4LT, Tel 20 7518 0680 M°GreenPark http://www.doverstreetmarket.com/
    Liberty Regent Street, Londres W1B 5AH, Tel 20 7734 1234 M° Oxford Circus ou Picadilly Circus http://www.liberty.co.uk/
    Paul Smith 40-44 Floral Street Covent Garden Londres WC2E 9TB, Tel 20 7379 7133 M° Leicester Square
    Yastik par Rifat Osbek 8 Holland Street Londres W8 4LT, Tel 20 35387981 M° High Street Kensington http://www.yastikbyrifatozbek.com/index_english.html
    Neal’s Yard Remedy plusieurs addresses dans la ville dont 7A Kensington Church Street, Londres W8 4LF, Tel 20 7938 2869 M° High Street Kensington et l’adresse historique 15 Neal’s Yard, Londres WC2H 9ER, Tel 20 7379 7222 M° Leicester Square http://www.nealsyardremedies.com/
    Sketch 9 Conduit Street, Londres W1S 2XG, Tel 020 7659 4500 M° Oxford Circus http://www.sketch.uk.com/
    Nordic Bakery 14A Golden Square, Londres W1F 9JG, Tel 020 3230 1077 M° Picadilly Circus http://www.nordicbakery.com/
    Fernandez & Wells Café 73 Beak Street, Londres, W1F 9AL Tel 20 7287 8124 M° Oxford Circus ou Picadilly Circus
    Ottolenghi 1 Holland St, Londres W8 4NA, Tel 020 7937 0003 M° High Street Kensington d’autres adresses à Notting Hill, Islington et Belgravia http://www.ottolenghi.co.uk/
    Fernandez & Wells Food and Wine Bar 43 Lexington Street, Londres W1F 9AL, Tel 20 7734 1546 M° Oxford Circus ou Picadilly Circus
    Scarsdale Tavern 23A Edwardes Square, Londres W8 6HE, Tel 20 7937 1811 M° High Street Kensington ou Kensington
    Windsor Castle 114 Campden Hill Road, Londres W8 7AR, Tel 20 7243 8797 M° Holland Park ou Notting Hill Gate

Nos dix lectures favorites pour aller au Japon

Avant tout départ en voyage, il n’ y a rien de mieux que d’aller à la recherche de livres qui vous accompagneront  une fois sur place. Cette quête très personnelle est  toujours infiniment excitante.

Dans quelques jours, nous nous envolons pour le Japon avec une valise chargée d’ouvrages  dédiés à l’archipel. A cette occasion, nous dévoilons notre sélection de dix livres incontournables sur le Japon. Ces textes délivrent de précieuses clés  pour mieux appréhender ce  monde si multiple et singulier,  sans pour autant verser dans l’avalanche des idées reçues. La plupart d’entre-eux ont pour trait commun d’être de véritables ôdes au beau,  des vertiges sensibles qui parleront aux esthètes et aux curieux.

Bonne lecture et belles rencontres littéraires à vous!

1. L’éloge de l’ombre de Junichiro Tanizaki. Publié pour la première fois en 1978, ce livre culte est une réflexion sur la conception japonaise du beau.

Extrait: « Car un laque décoré à la poudre d’or n’est pas fait pour être embrassé d’un seul coup d’oeil dans un endroit illuminé, mais pour être deviné dans un lieu obscur, dans une lueur diffuse qui, par instants, en révèle l’un ou l’autre détail, de telle sorte que, la majeure partie de son décor somptueux constamment caché dans l’ombre, il suscite des résonances inexprimables. De plus, la brillance de sa surface étincelante reflète, quand il est placé dans un lieu obscur, l’agitation de la flamme du luminaire, décelant ainsi le moindre courant d’air qui traverse de temps à autre la pièce la plus calme, et discrètement incite l’homme à la rêverie. N’étaient les objets de laque dans l’espace ombreux, ce monde de rêve à l’incertaine clarté que sécrètent chandelles ou lampes à huile, ce battement du pouls de la nuit que sont les clignotements de la flamme, perdraient à coup sûr une bonne part de leur fascination. Ainsi que de minces filets d’eau courant sur les nattes pour se rassembler en nappes stagnantes, les rayons de lumière sont captés, l’un ici, l’autre là, puis se propagent ténus, incertains et scintillants, tissant sur la trame de la nuit comme un damas fait de ces dessins à la poudre d’or. » 

2. Les romans du même Tanizaki sont des plaisirs de lecture, il est bien souvent question d’histoires de moeurs tout en finesse se déroulant dans l’époque charnière et tumultueuse de l’entre deux guerre. Parmi nos préférés, le Journal d’un vieux fou (passion  vaine et tragédie de la vieillesse), Svastika (la manipulation amoureuse décrite avec perfection), Quatre Soeurs (le réalisme de  l’entre-deux guerre au Japon), un Amour insensé (la douleur et l’ironie du couple). A noter que de très nombreux autres ouvrages de l’auteur ont été traduits en français (la Clé, le Pont Flottant des Songes, Le Coupeur de Roseaux etc.).

3. le Pavillon d’Or de Yukio Mishima. A travers le dramatique incendie du Pavillon d’Or de Kyoto en 1950 qui détruisit un  temple sacré, Mishima nous livre sa vision sans concession du beau absolu.

4. Yasunari Kawabata et ses Belles Endormies.  La beauté raffinée, ultime dans une histoire aux contours glauques… Un vieillard en mal  de plaisirs vient passer ses nuits dans une mystérieuse demeure auprès d’adolescentes endormies par de puissants narcotiques, et ce pour atteindre au seuil de la mort la douceur de l’enfance et le pardon de ses fautes. Egalement le magnifique Pays de Neiges du même auteur où un amour fou se trame en même temps qu’une purification.

5. La correspondance entre Mishima et Kawabata. Des échos, une rencontre sur plus de vingt cinq ans entre deux monstres sacrés de la littérature japonaise. Comme le précise la quatrième de couverture  » Le sang, l’éclat et l’éros – tel fut l’univers de Mishima ; la blancheur spectrale, la pureté meurtrière, le temps orphelin – tel fut celui de Kawabata. Il n’empêche : une phrase, entre toutes, de Kawabata, laisse encore une fois deviner combien les deux écrivains sont proches :  » Tout artiste qui aspire au vrai, au bien et au beau comme objet ultime de sa quête est fatalement hanté par le désir de forcer l’accès difficile du monde des démons, et cette pensée, qu’elle soit apparente ou dissimulée, hésite entre la peur et la prière. « 

6. Bleu presque transparent de Ryu Murakami. Et non, il ne s’agit pas de l’écrivain à succès tant chéri en France mais d’un homonyme non moins talentueux, sociologue de profession (également auteur du célèbre « bébés de la consigne automatique »). Dans ce brillant roman cru, nous suivons  le quotidien d’un groupe d’adolescents tokyoïtes perdus et sans illusions dans la capitale triste et oppressante. Tous paient le prix fort et violent de l’absence d’âme d’une société, et ce sous le regard ambigu et maîtrisé de l’auteur  mêlant  une distance quasi clinique à  une générosité infiniment humaine.

7. L’empire des signes de Roland Barthes. A travers ses rues, ses théatres, son graphisme, sa nourriture et ses visages, Barthes tend à « flatter l’idée d’un système symbolique inouï, entièrement dépris du nôtre. » Les mots ciselés de ce livre procurent un dépaysement mental certain et parlent  directement aux sens du lecteur. L’empire des signes propose une démarche lucide et honnête qui consiste à décrire l’alchimie que le Japon provoque chez le voyageur plutôt que d’imposer au pays visité sa propre violence en y plaquant sans distance ses fantasmes et sa réalité. « L’auteur n’a jamais, en aucun sens, photographié le Japon. Ce serait plutôt le contraire : le Japon l’a étoilé d’éclairs multiples, ou mieux encore : le Japon l’a mis en situation d’écriture. » Un must de lecture.

8. Le texte Japon: introuvables et inédits de Maurice Pinguet. Chaudement recommandé par un ami connaisseur, nous n’avons pas encore lu cet ouvrage dont le descriptif est prometteur: « c’est par trois hommages à des visiteurs émérites du Japon que s’ouvre ce recueil: Barthes, donc, mais aussi Foucault et Lacan. Savant et spontané, cultivé sans être pédant, Pinguet sait partager avec eux, comme avec nous, son expérience de la vie quotidienne, de l’esthétique et de la culture japonaises ».  Ce livre nous accompagnera donc dans notre prochain voyage…

9. Chronique japonaise de Nicolas Bouvier. Au lendemain de la seconde guerre mondiale, alors que le Japon se relève peu à peu, ce grand voyageur se rend sur place. Dans cet ouvrage, il nous livre de brèves séquences  nippones réveillant la curiosité du lecteur sur le monde, lui donnant plus largement une envie quasi irrésistible de le parcourir. Libre, plein d’humour sans éparpillage sur de vains clichés.

10. Gibiers d’élevage de Kenzaburo Oé. Pendant de la seconde guerre mondiale, un avion américain s’écrase dans les montagnes, quelque part dans la campagne japonaise. Le seul rescapé devient le captif des villageois des alentours. Or il est noir. Le petit garçon narrateur de l’histoire se retrouve fasciné par cet étranger qu’il considère non pas comme un prisonnier, un étranger, ou un ennemi mais comme un simple animal dont il faut s’occuper. Une dénonciation sans appel de la folie de la guerre et de la bêtise de l’homme. Oshima en a tiré le film « une bête à nourrir ».

Dix ouvrages, c’est un peu restrictif. Dans un sacré désordre, nous ne pouvons nous empêcher d’en rajouter d’autres à ce post: le Fusil de Chasse de Yasushi Inoué, la Femme des Sables d’Abe Kobo, Oreiller d’herbes et Clair-obscur de Natsumé Soseki, Kitchen de Banana Yoshimoto, Rashomon d’Akutagawa, Fantômes du Japon de Lafcadio Hearn et tant d’autres encore…