Le restaurant Meierei à Vienne: la meilleure escalope viennoise qui soit!

Souvenir d’une  simple et succulente  pause viennoise au coeur du parc  Stadtpark, où nous avons dégusté au restaurant Meierei, LA meilleure escalope viennoise qui soit (« Wienerschnitzel » dans le texte).

Préparation à la demande, viande goutue et fraîche, panure légère, croquante puis fondante, pommes de terres finement aillées et persillées. La photo ne saurait mentir. Aux antipodes de l’escalope pannée lourde et huileuse, cette merveille aérienne  suscite un grand contentement chez qui la goûte. Si vous passez à Vienne, ne la ratez pas.

Pour plus de détails sur le restaurant Meierei, voir le post qui lui est en partie dédié https://fannypacktravel.wordpress.com/2011/07/23/deux-tresors-culinaires-a-vienne-steiereck-et-meierei/

Que ramener de Vienne? Dix objets viennois incontournables

Tel un inventaire à la Prévert, voici notre sélection de dix objets coups de cœur terriblement viennois, quasiment introuvables ailleurs.

1.Un chapeau de chez Mühlbauer

Un chapeau Mühlbauer est une valeur sûre. Depuis quatre générations ce haut lieu du couvre chef viennois habille les têtes de ses créations faites main aux coupes et proportions impeccables. Dans la très belle boutique de la Seilergasse au cœur du centre historique, on est grandement tenté de tout essayer.

2.De la Kurbiskernöl

De la quoi? de l’huile de pépin de courge. Une spécialité Autrichienne qui vient rehausser délicatement les plats (et surtout les salades) de ses arômes arrondis proches de la noix. Sa teinte vert profond est unique, c’est celle d’un lac sans fond. La Kurbiskernöl se trouve dans la plupart des supermarchés de la ville, nous l’achetons de préférence dans une « Reformhaus » (magasin de produits bio), chez Staudigl dans le centre.

3. De la soie

A deux pas de la  cathédrale se trouve INDIA, la plus  belle boutique de soieries, tissus et vêtements de la ville. La soie d’INDIA vendue au mètre ou sous formes de foulards et d’étoles est un doux souffle enveloppant. Certaines pièces  sont des réinterprétations de motifs traditionnels Autrichiens fabriqués selon des techniques et dans des matériaux indiens. Ces pièces métissées et graphiques sont de loin nos préférées. Egalement de nombreux vêtements et articles pour la maison (en tissus) déclinés dans de subtiles demi-teintes. Prenez votre temps, la boutique est grande, le choix y est conséquent.

4. Une Sachertorte

Péché mignon de l’Empereur François Joseph I, la Sachertorte (littéralement « tarte Sacher ») est un gâteau au chocolat fourré à la gelée d’abricot. Cette pâtisserie été créée au Sacher café par Monsieur Sacher en 1832. Depuis elle y est toujours confectionnée selon une recette top secrète restée inchangée.  Comme le définit si joliment le chef d’orchestre Lorin Maazel, la Sachertorte est « un symbole comestible de Vienne qui fait fondre le passé dans la bouche ». On peut la trouver in situ au café éponyme, prête à glisser dans sa valise, emballée dans une belle boîte en bois carrée.

5. des planches d’images naïves

La papeterie-magasin de souvenirs Katzer plonge dans l’enfance. Ses vitrines sont recouvertes de planches d’images naïves d’oiseaux, de fleurs, de personnages d’un autre temps. Ces trésors de papier s’achètent individuellement.

6. des Bretzels

Parce qu’en Autriche et en Allemagne, les bretzels frais sont irrésistiblement fondants et enveloppent le palais d’une douceur régressive. Rien à voir avec les petits ersatz secs et trop salés que nous avons ici. Les bretzels frais s’achètent dans toutes les boulangeries. Goûtez à ceux recouverts de pépins de courge si typiquement Autrichiens.

7. Des verres en cristal

La cristallerie Lobmeyr officie depuis 1823. Elle a fourni la cour d’Autriche et aujourd’hui encore ses services de table impériaux et lustres magnifiques peuvent être admirés  à la Hofburg. Les services sont répartis en deux lignes nettes:les gammes ultra classiques aux verres dorés ou gravés dans la masse et les services contemporains aux lignes si pures, majestueuses et aux parois si fines. Dans l’enseigne de la Kärnnternstrasse, on trouve également ub beau choix de porcelaines, de couverts, de lustres et d’objets.

8. Une veste en loden

Folklorique, classique, la veste en Loden doit être portée de manière décalée pour éviter un effet guindé. Sa coupe structurée apporte de l’allure, sa laine épaisse de la chaleur. A trouver chez Loden Plankl, la référence en matière de costumes traditionnels autrichiens en face de l’entrée de la Hofburg.

9. Un livre d’art

De préférence de chez Prachner. Cette librairie spécialisée dans l’art est très fournie et pointue.  Beaux albums pour les enfants.

10. Un objet ancien

Déniché par hasard et au gré des envies au Flohmarkt, le marché aux puces ouvert tous les samedis de 6h30 à 18h.

  •  Carnet d’adresses:
  • Mühlbauer Seilergasse 10, A-1030 Vienne, Tel: +43 (1)5335269 http://www.muehlbauer.at/content/
  • Staudigl Wollzeile 25, A-1030 Vienne, Tel: +43 (1)5124297
  • INDIA Strobelgasse 2 -1010 Vienne,  Tel.: + 43(1)5125196  www.india.co.at 
  • Café Sacher Philarmonikerstrasse 4, A-1030 Vienne, Tel:+43 (1)5121487
  • A.Katzer Wollzeile 5,-1030 Vienne, Tel: +43 (1)512 6278 
  • Lobmyer Kärntner Strasse 30, A-1030 Vienne, Tel: +43 (1) 5120508 http://www.lobmeyr.at
  • Loden Plankl Michaelerplatz 6, A-1030 Vienne, Tel: +43 (1)533 8032  http://www.loden-plankl.at/
  • Prachner Kärntner Strasse 30, A-1030 Vienne, Tel: +43 (1) 5128 5490
  • Flohmarkt (marché aux puces) Wienzeile, 4e et 6eme arrondissement, Métro Kettenbrückengasse (U4).

Deux trésors culinaires à Vienne : Steiereck et Meierei

Salade de salmonidées, prunes, betteraves, herbes, poivre de Sichuan au Restaurant Meierei

Nous continuons à délivrer nos belles adresses glanées à Vienne.

Dans le cœur vert du Stadtpark à Vienne, au calme aux bords du confluant du même nom et sous les arbres se cachent deux trésors culinaires appartenant aux mêmes propriétaires: le Steiereck et la Meierei.

Deux étoiles Michelin récompensent le restaurant Steiereck (« le coin de Styrie ») considéré comme l’un des meilleurs restaurants d’Autriche.  La force de la cuisine de son jeune chef,  Heinz Reitbauer, réside dans son imagination sans bornes, dans ses associations surprenantes et si sophistiquées faites d’ingrédients que l’on aurait pu ramener après une balade dans les bois de la région et qui peuvent paraître de prime abord confondants de simplicité pour un parisien blasé : Salmonidée de Styrie à la cire d’abeille, pollen, betterave et crème fraîche,  entrée de betterave argileuse aux fines pleurotes et radis, salade de maïs sucré aux aubergines, chanvre avec une pointe de douce mauvaise herbe comestible portant le doux nom de mouron des oiseaux, poireaux grillés aux girolles accompagnés de prunes fraîches et d’amarante, agneau aux pâtissons, à la citrouille et aux noix de pécan, pigeonneau rôti au persil à la farce d’amarante, de millet et sésame.

Le menu ressemble à un vieux grimoire de conte de fées et s’accompagne de vins Autrichiens délicieux et si injustement méconnus. Sous le palais défilent tous les paysages de cette nature généreuse et continentale. On gambade au cœur des champs, des vergers, dans les sous-bois près des rivières d’eau claire et en permanence dans les vignes ensoleillées. Et même si on n’y a jamais foulé le sol, grâce à ce « coin de Styrie », on a l’impression de connaître un peu mieux cette contrée, ses climats, sa végétation. Poétique, délicieux, transportant et très exigeant, très à la hauteur de ses étoiles.

Le restaurant Meierei

La petite sœur du Steiereck est le restaurant « Meierei » sur le même site. Le format est génial et moins formel: restaurant/salon de thé/bar à vins/cave à fromages offrant une belle carte variée de spécialités viennoises,  de plats composés par la patte Heinz Reitbauer (donc forcément créatifs), de verres de vins accompagnés de plus de 120 sortes de fromages différents issus des producteurs de la région et d’ailleurs, de desserts tourbillonesques dont un Strudel frais sortant tous les jours du four vers 13h (joie indescriptible rien qu’à sa vue).

On mange selon ses envies, à l’heure que l’on veut (petit déjeuner, déjeuner, pause Sachertorte et chocolat viennois, dîner…) et on se régale dans tous les cas. Les prix sont très raisonnables et le staff si aimable  et souriant qu’il serait terriblement dommage de se priver. Une adresse en or, épatante  (réserver de préférence).

Un grand merci à P. et à F.

Incroyable plateau de fromages au restaurant Meierei


Loisium – Un spa au coeur des vignes Autrichiennes

Ecrire un post sur le Loisium par un jour de pluie grise et parisienne pourrait être considéré comme un acte de masochisme pur, prenons plutôt cela comme un désir d’évasion radicale.

Le Loisium est un hôtel/spa/restaurant/vinothèque ultramoderne dans les vignes à une heure de Vienne dans le Wachau en Basse Autriche, vallée émeraude et fertile longeant le Danube repaire des oenophiles, des amateurs de liqueurs et de gastronomie locale.

Le concept: barboter dans la piscine en posant son transat directement aux pieds des raisins, se faire prodiguer un soin (avec des produits Aveda) après une dégustation des vins blancs du cru dans la vinothèque, découvrir les spécialités locales (restaurant très honorable), le tout en ne bougeant quasiment pas.  Le rêve. Merci encore à P. pour ce repos réparateur, cette profusion de farniente, cette si douce bacchanale…


l’Inde en plein coeur de l’Autriche – INDIA à Vienne

Dans une des petites rues se trouvant derrière la cathédrale Saint Etienne (Stephansdom) à Vienne, au milieu des calèches pour touristes et des minis Sissis en mako moulages dupliquées à l’infini dans les vitrines des magasins de souvenirs, se trouve INDIA, l’une des plus belles boutiques de soieries, tissus et vêtements indiens que j’ai vue jusqu’à présent (boutiques in situ en Inde incluses).

A mille lieux des fastes cheaps et multicolores, des indienneries douteuses et trop criantes de folklore, le goût et la qualité sans compromis dictent leurs lois chez INDIA et c’est tant mieux.

On y passerait des heures à faire son choix, ivre de couleurs, les doigts ravis de caresser de si belles étoffes d’une finesse, d’une douceur et d’un calibre comme on en trouve rarement.  La soie d’INDIA est un lourd souffle enveloppant, elle est si belle que l’on se rend  soudain compte que l’on en faisait plus de semblable depuis longtemps. Quant aux réinterprétations des vêtements traditionnels Autrichiens dans des imprimés graphiques fabriqués «à l’indienne», ce sont de beaux mélanges bousculant les codes classiques,  apportant un regard inédit. Enfin, les articles pour la maison (beaucoup de pièces en tissus) sont déclinés dans une multitude de subtiles demi-teintes ou d’imprimés métissés mi Autrichien – mi Indien ou d’ailleurs.

Depuis deux générations INDIA est un voyage dans le voyage qui nous rappelle que l’Autriche est presque à l’extrême est de l’Europe, presque aux portes d’un autre monde. On imagine alors une route de la soie entre Jaipur et Vienne bien vivante, pleine de péripéties, nous offrant à l’arrivée d’admirables trésors du lointain. Danke schön INDIA!

  •  Adresse:
  • INDIA, Strobelgasse 2 -1010 Vienne,  Tel.: + 43 1 512 51 96
  • www.india.co.at