Nous avons testé le chocolat de la manufacture d’Alain Ducasse (Paris)

Ducasse blog 1 definitif

Depuis un mois à peine, les habitants de la rue de la Roquette à Paris près de Bastille peuvent se réjouir. Devant le numéro 40 flotte une douce et enveloppante odeur cacaotée. Et pour cause, le célèbre chef Alain Ducasse et Nicolas Berger, chocolatier et torréfacteur, y ont ouvert une boutique-fabrique artisanale de chocolats.

Dans la cour pavée, l’odeur devient plus insistante, et une fois la lourde porte métallique franchie, les mélanges classiques dans leurs intitulés (ganaches, pralinés purs ou parfumés)  et pourtant subtilement équilibrés vous attendent (dont de beaux pralinés crées à l’occasion de Pâques et une rafraîchissante bouchée menthe-chocolat noire). Généreusement, on vous fait gôuter les spécialités maison. Au fond, les tablettes allant d’une concentration de 100% de cacao à 35% attirent les puristes. Les noirs et même les laits sont réussis (la tablette la moins cacaotée, soit la 35% de cacao n’est pas trop sucrée et laisse un goût tant délicat qu’enjôleur).

Ducasse blog 2 definitif

Juste derrière le comptoir du fond,  de grandes baies vitrées permettent d’admirer le travail des chocolatiers ainsi que les machines vintage, toutes restaurées à l’occasion. Pour se démarquer des autres maisons, le double objectif des deux protagonistes est tant de maîtriser la globalité de la chaîne de production, que de faire en sorte que celle-ci reste artisanale. Chaque étape de fabrication, de la réception des fèves à l’emballage des produits finis, est réalisée  dans les murs à la main ou par des machines à l’ancienne. Actuellement, la manufacture fabrique 25 types de pralinés et ganaches, et 43 tablettes issues de fèves de cacao du Pérou, de Madagascar, de Sao Tomé ou de Trinidad…

Hier en tous cas, la manufacture ne désemplissait pas de curieux et de gourmets prêts à traverser la ville pour quelques  douceurs à des prix pourtant assez conséquents (on peut atteindre 155 Euros le kilo de chocolats).  Quelques grammes de gourmandise que l’on peut s’accorder de temps à autre (certes), alors pourquoi bouder son plaisir?

  • Le Chocolat Alain Ducasse 40 rue de la Roquette, Paris http://lechocolat-alainducasse.com/
  • À partir de 6 euros la tablette de 75 grammes. Compter entre 25 et 35 euros pour repartir avec une composition. Ouvert du mardi au samedi de 10 heures à 19 heures.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s