Bornéo à Amsterdam…Une presqu’île architecturale sans complexes

Les îles de Java, KNSM et la presqu’île de Bornéo  forment un archipel artificiel construit en plein… Amsterdam.

Ces quartiers résidentiels ultramodernes, anciennes zones portuaires et d’entrepôts situés à quinze minutes à pied du centre ont été totalement repensés et reconstruits pendant près de vingt ans du milieu des années 80 au milieu des années 2000 pour pallier une pénurie structurelle d’habitation.  Une multitude d’architectes principalement néerlandais et un peu d’ailleurs incluant des grosses pointures (Diener & Diener, Lo Coenen, Herzog et de Meuron, MVRDV etc.) ont participé à cet ambitieux projet.

Plus particulièrement, sur la presqu’île de Bornéo (et oui cela fait rêver), dans la Scheepstimmermanstraat, certains d’entre eux se sont vus offerts la possibilité d’y bâtir « leur » version du logement individuel amstellodamois le long d’un canal, le tout formant une soixantaine de maisons individuelles uniques rivalisant de créativité au bord de l’eau (voir les projets de MVRDV aux 26 et 40, de Herzberger au 126, Höhne et Rapp au  62 etc.).

Scheepstimmermanstraat

Le résultat est étonnant, Bornéo constitue l’exemple parfait d’une transposition contemporaine des principes d’urbanisme du centre historique: chaque bâtiment a une identité propre et se différencie des autres mais l’ensemble conserve une forte unité, et ce tout en respectant une mixité sociale si chère à Amsterdam. En outre, les proportions des anciennes maisons flamandes (5 mètres de large et 11 de long environ), tout comme de nombreux matériaux traditionnels (brique, bois) ont été conservés.

Traversés par l’eau, calmes et aérés, Bornéo Java et KNSM  sont des quartiers  qui contrastent avec la densité du cœur de la ville, ils offrent le luxe des grands espaces, une belle et oxygénante balade urbaine loin des touristes. L’archipel est un véritable condensé d’architecture contemporaine néerlandaise et démontre surtout que très justement l’architecture aujourd’hui peut oser explorer, s’exprimer librement près d’un centre historique, et ce sans crainte ni complexes. Terriblement rafraîchissant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s