GROM: les meilleures glaces italiennes slowfood de Paris

succulents sorbets melon et abricot de chez GROM

succulents sorbets melon et abricot de chez GROM

A  Saint Germain des Près, GROM, ce sont quatre lettres qui ravissent les amateurs parisiens de gelati et sorbetti.

GROM c’est en réalité une chaîne turinoise de glaces slow-food implantée partout en Italie, à Paris, aux Etats-Unis et même au Japon, qui privilégie avant tout des produits de qualité bios, des fruits de saison et des procédés artisanaux.

BLOG FPT GROM 4

 Ne vous fiez pas à la devanture bleue et beige un peu froide, et armez vous de patience vue la foule qui s’est passée le mot. Cela en vaut tant le détour que  la peine, car vous y trouverez d’excellents granités siciliens à la mandorle (amande), et de succulentes glaces aux parfums fleurant bon l’Italie, tels que le fiordilatte (fleur de lait à la crème fraîche),  la stracciatella, la crema di GROM (mélange crémeux de cookies et de chocolat) ou tout simplement le melon rafraîchissant, tombant à pic pour affronter la chaleur du tarmac germanopratin. Cerise sur le gâteau, la carte change régulièrement au gré des saisons, et chaque mois un parfum éphémère vient l’agrémenter. Un alibi supplémentaire pour y faire un tour!

  • Adresse: GROM 81 rue de Seine 75006 Paris Tel : 01 40 46 92 60  (à partir de 3.70€ pour une glace, ouvert tard le soir).

Le Fish Club : le nouveau bar à tapas de la Mer (Paris)

Fish Club Bis Blog

Chose promise chose due, nous avons testé le Fish Club, la nouvelle adresse mono thème des acolytes de l’Experimental Cocktail Club et du Beef Club (entre autres), cette fois ci consacrée aux produits de la mer et aux spécialités sud-américaines.

 A deux pas du Beef Club rue Jean Jacques Rousseau entre les Halles et Etienne Marcel, le « Fish » comme l’appellent les habitués du « Beef » , vient d’ouvrir et est déjà une adresse prisée. On y déguste des tapas frais et estivaux autour d’un Pisco Sour rafraîchissant et bien calibré (cocktail à base d’eau de vie de raisin péruvienne ou chilienne et de citron vert).

Mentions spéciales aux délicieux ceviches, ces marinades fraîches de poisson que l’on savoure sur la côte Pacifique de l’Amérique latine, dernière trend culinaire de la mer, au sashimi mariné à la sauce ponzu (sauce japonaise à base de sauce de soja, de vinaigre et de citron nippon, simple mais efficace) et aux inattendus brochettes chorizo-poulpe (moelleux donc bonne cuisson). Une petite déception en goûtant  les croquettes peu originales et les accras, minuscules et pas assez goûtus. La carte  assez généreuse propose également des huîtres, du caviar, des crabcakes et d’autres tapas marins.

Grâce au cadre très réussi mariant harmonieusement le bois, le blanc et le bleu, flotte un air de Portugal, d’évasion, et de grand large (nous vous recommandons le premier étage plus lumineux). Idéal pour y fêter le premier soir de l’été en faisant fi du fait qu’il ne soit pas cette année au rendez-vous le jour J.

Attention toutefois, les portions certes délectables, sont petites et l’addition peut être – sans mauvais jeu de mots- assez salée à l’arrivée.

  • Adresse :
  • Fish Club 58 rue Jean-Jacques Rousseau 75001 Paris – Tel ;01 40 26 68 75 reservations@eccfishclub.com Ouvert du mardi au samedi de 18h à 2h. Compter environ 50€ par personne.

Merci à E., L., et O. pour cette estivale soirée (par leurs initiales, ils se reconnaîtront).

FPT Blog FishClub 2

Le café Craft: du calme, de la connexion et des douceurs à deux pas du Canal Saint Martin

IMG-20130526-00110

Âme en peine de calme olympien, d’inspiration, d’un bureau, de connexion internet,  et de douceurs accompagnées d’un  petit noir, le café Craft est là pour vous.

A l’entrée de ce café à la décoration graphique et minimaliste, on s’arrête au comptoir pour trouver son bonheur parmi les tartes aux noix de pécan, les cookies au chocolat blanc ni trop sucrés ni trop gras, les muffins et autres sweets anglo-saxonnes, accompagnés de cafés bien maîtrisés, allant du  noir corsé au  régressif latte à la mousse onctueuse.

Café Craft Blog 3

Puis, équipé de nourritures alliées, on s’installe soit sur la grande table collective ou plus en retrait sur les petites tables du fond pour …travailler (et si!) ou se reposer. Car ce qui saisit de prime abord dans ce café, c’est le silence monastique qui y règne en maître.  Ambiance studieuse de rats de bibliothèque garantie, vos voisins fortement concentrés sur les écrans de leurs macs en métal mat ne vous dérangeront aucunement. Geeks, graphistes, créas,  thésards, et autres s’y côtoient dans la plus grande quiétude.

Ad hoc pour quelques heures de quiétude accompagnées d’un bon café, et de gens  silencieux. A découvrir à pas feutré, sans bruit.

Café Craft Blog 2

Ouverture Mi-Mai du Fish Club, le jumeau culinaire du successful Beef Club!

59763_512901638745103_880037850_n

Petit scoop: la fine et créative équipe du Beef Club et de l’Experimental Cocktail Club est sur le point d’ouvrir un nouveau lieu-concept à Paris, à deux pas du Beef Club. Après les cocktails, les vins, la viande, les brunchs…c’est au tour du poisson et des produits de la mer avec l’ouverture mi-mai du restaurant le Fish Club!

Nous, sommes curieux et impatients de découvrir cette nouvelle carte qui espérons sera aussi savoureuse que celle du successful Beef Club. Pour les avides de nouveauté, les réservations et les paris sont déjà ouverts.

Affaire à suivre…

Le Fish Club 58, rue Jean-Jacques-Rousseau  75001 Paris – Tel. 01 40 26 68 75 reservation@eccfishclub.com

Beef Club: le (délicieux) brunch du dimanche testé

Menu Beef Club

En matière de brunch dominical parisien, il m’a toujours été difficile de me faire imposer une formule fixe bien balisée, rentable et nourrissante où figurent souvent des oeufs bricolés, du bacon, des pancakes, un jus d’orange et des viennoiseries. Le dimanche comme n’importe quel autre jour d’ailleurs, nous devrions choisir au gré des envies, des saisons, de sa faim plutôt que de subir sans passion ce parcours obligatoire. Telle est la première raison pour laquelle la carte du brunch du restaurant le Beef Club est si plaisante: libre à chacun d’y piocher dans le végétal, le boeuf, les produits de la mer, les pâtisseries et de combiner à l’envi les possibilités.

Mais surtout, venons en au fait, tout y est déléctable: le boeuf des burgers est goûtu (il fait la réputation de la maison), les scones sont si fondants qu’ils restent peu de temps sur la table, les salades équilibrées sont préparées avec des ingrédients bien frais, les frites cuites à la graisse de canard sont parfaites, et le mirliton (gâteau aux fruits rouge frais et à la pâte légèrement feuilletée) est un carnage sucré. Une tuerie addictive.

Cela fait peu de temps qu’il est possible de bruncher au Beef Club le week-end,  et l’endroit n’y est pas encore bondé à ce créneau (contrairement au soir). Profitons en avant qu’il soit victime de son succès!

Mention spéciale au staff qui est attentionné et adorable.

  • Adresse: Le Beef Club 58, rue Jean-Jacques-Rousseau  75001 Paris – Tel. 09 54 37 13 65  (environ 30 euros maximum par personne pour en ressortir pleinement rassasié). Alors que les réservations pour dîner doivent être effectuées plusieurs semaines à l’avance, pour le brunch le temps d’attente est beaucoup moins long.

Galerie ArchiRAAR à Bruxelles: une atypique galerie d’art contemporain, à mi chemin entre art et architecture

(c) ArchiRAAR et Amandine Lévy

(c) ArchiRAAR et Amandine Lévy

Il y  a quelques mois, dans le quartier d’Ixelles à Bruxelles s’est ouverte une atypique galerie d’art contemporain, à mi chemin entre art et architecture, la si justement dénommée ArchiRAAR.

Petite en taille, mais si ingénieusement aménagée par Alexis, son fondateur architecte, la galerie déniche avec flair dans toute l’Europe ses futurs talents, et en particulier parmi la jeune garde bruxelloise.

Chaque mois, ArchiRAAR présente  le travail d’un artiste (peinture, photographie, installation etc.), qui collabore étroitement en amont à l’installation de ses oeuvres dans cet espace si singulier: un cube noir et blanc aux possibilités infinies, traversé par un savant pointillé, qui est tant un subtil entre-deux qu’un fil d’Ariane.

(c) ArchiRAAR et Jimmy Ruf

(c) ArchiRAAR et Jimmy Ruf

(c) ArchiRAAR et Jimmy Ruf

(c) ArchiRAAR et Jimmy Ruf

Ainsi chaque mois, le lieu se transforme,l’artiste diffère,  l’univers exposé varie, mais la sélection d’oeuvres  y sera toujours exigeante, affutée, neuve et surtout passionnante.

ArchiRAAR participera à la foire d’art contemporain Slick Art Fair à Bruxelles du 19-21 avril 2013 sur le stand B3 http://www.artbrussels.be/fr.

  • Adresse: Galerie ArchiRAAR rue de la Tulipe, 35 A 1050 Bruxelles – Tel. 0032(0)479 584 660 http://archiraar.com/  sur rdv (passez un coup de fil avant) ouverte du mercredi au samedi de 13h à 16h.

Nous avons testé le chocolat de la manufacture d’Alain Ducasse (Paris)

Ducasse blog 1 definitif

Depuis un mois à peine, les habitants de la rue de la Roquette à Paris près de Bastille peuvent se réjouir. Devant le numéro 40 flotte une douce et enveloppante odeur cacaotée. Et pour cause, le célèbre chef Alain Ducasse et Nicolas Berger, chocolatier et torréfacteur, y ont ouvert une boutique-fabrique artisanale de chocolats.

Dans la cour pavée, l’odeur devient plus insistante, et une fois la lourde porte métallique franchie, les mélanges classiques dans leurs intitulés (ganaches, pralinés purs ou parfumés)  et pourtant subtilement équilibrés vous attendent (dont de beaux pralinés crées à l’occasion de Pâques et une rafraîchissante bouchée menthe-chocolat noire). Généreusement, on vous fait gôuter les spécialités maison. Au fond, les tablettes allant d’une concentration de 100% de cacao à 35% attirent les puristes. Les noirs et même les laits sont réussis (la tablette la moins cacaotée, soit la 35% de cacao n’est pas trop sucrée et laisse un goût tant délicat qu’enjôleur).

Ducasse blog 2 definitif

Juste derrière le comptoir du fond,  de grandes baies vitrées permettent d’admirer le travail des chocolatiers ainsi que les machines vintage, toutes restaurées à l’occasion. Pour se démarquer des autres maisons, le double objectif des deux protagonistes est tant de maîtriser la globalité de la chaîne de production, que de faire en sorte que celle-ci reste artisanale. Chaque étape de fabrication, de la réception des fèves à l’emballage des produits finis, est réalisée  dans les murs à la main ou par des machines à l’ancienne. Actuellement, la manufacture fabrique 25 types de pralinés et ganaches, et 43 tablettes issues de fèves de cacao du Pérou, de Madagascar, de Sao Tomé ou de Trinidad…

Hier en tous cas, la manufacture ne désemplissait pas de curieux et de gourmets prêts à traverser la ville pour quelques  douceurs à des prix pourtant assez conséquents (on peut atteindre 155 Euros le kilo de chocolats).  Quelques grammes de gourmandise que l’on peut s’accorder de temps à autre (certes), alors pourquoi bouder son plaisir?

  • Le Chocolat Alain Ducasse 40 rue de la Roquette, Paris http://lechocolat-alainducasse.com/
  • À partir de 6 euros la tablette de 75 grammes. Compter entre 25 et 35 euros pour repartir avec une composition. Ouvert du mardi au samedi de 10 heures à 19 heures.